Conservation

Parlons conservation !


Le saviez-vous que de conserver l’ail au noir est un mythe ? Et oui l’ail du Québec se conserve très bien à l’air ambiant et même à la lumière. Il faut seulement éviter de l’entreposer près d’une source de chaleur ou trop près d’une fenêtre où le soleil est plus présent tant que c’est bien aéré. On évite les armoires fermées où l’air ne circule pas de façon optimale. Mais surtout pas de réfrigérateur!! L’humidité peut amener de la moisissure et le froid accentue le cycle de dormance ce qui pourrait faire germer les cailleux plus tôt.


L’ail d’automne qui possède un cycle de dormance durant l’hiver, permet une conservation à long terme. De plus, le plus gros travail pour une bonne conservation est fait de notre côté durant le séchage. Un ail qui est bien séché pourra se conserver plus de 10 mois si les conditions d’entreposages sont respectées.


Certaines personnes ont tout essayé et malgré tout n’arrivent pas à conserver leur ail assez longtemps. Cela peut être dû au taux d’humidité dans la maison ou tout autre problème inexpliqué.

Une autre alternative peut être envisagée mais vous demandera un peu d’effort. Cette méthode peut aussi être faite avec un ail de fin de saison que l’on a peur de perdre et même avec de la fleur d’ail fraîche. Il suffit d’hacher votre ail et de le congeler ! Oui oui c’est possible en suivant ces 5 étapes simples :


1) Hacher votre ail (ou fleur d’ail)

2) Mettre le tout dans des bacs à glaçons

3) Napper d’huile d’olive

4) Faire figer au congélateur

5) Une fois figé mettez les blocs dans un sac hermétique style « ziploc » et hop des portions déjà prêtes !




**NE JAMAIS CONSERVER DE L’AIL DANS L’HUILE D’OLIVE AU FRIGO !!!! LA COMBINAISON DES DEUX AMÈNE LA BACTÉRIE DU BOTULISME QUI EST INODORE, INCOLORE ET MORTELLE !!



111 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout